CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°28 du 25 septembre 2011

publié le 26 sept. 2011 à 01:02 par Jérôme Moreau   [ mis à jour : 26 sept. 2011 à 01:18 ]

"Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît" (Mt 6, 33)

Chers amis de CathoFamiLink,

La routine quotidienne nous plonge parfois dans une répétition de gestes et d’événements dont nous ne saisissons plus la portée de bienfaisance et de fructueuse attention du prochain. Ainsi en va-t-il même de nos prières et plus nobles résolutions spirituelles. Les jours s’écoulent au pays de CathoFamiLink et vous continuez, avec une fidélité méritoire, d’intercéder et de porter nos frères qui sont dans la détresse.
Il est bon de retrouver de temps en temps les motifs de notre action, de les repasser dans notre mémoire pour donner une nouvelle impulsion à nos engagements. Il est vital de puiser sans cesse à la source, et notre source à nous, c’est le Christ. A l’occasion d’une retraite, d’un temps fort ou encore d’un pèlerinage, vous savez sûrement reconstituer vos forces spirituelles.
Notre site est enraciné en des terreaux divers, tous plus riches les uns que les autres. Le sanctuaire de Lourdes en fait partie. J’ai été très heureux, ces derniers jours, d’accompagner un de nos amis malades bénéficiant d’une chaîne de prière, dans la chère cité mariale où, ensemble, avec son épouse, nous avons pu vivre un pèlerinage bref et intense sous le regard maternel de l’Immaculée.

Nous y allions bien sûr pour demander une guérison physique. Il ne faut pas se le cacher et nous n’avons pas honte de ressembler à ces gens de l’Evangile qui approchaient Jésus pour réclamer une guérison. Mais tout est dans l’attitude intérieure qui ne cherche pas à forcer les desseins de la providence divine – et comment le pourrions-nous d’ailleurs ? – et s’efforce de paraître devant son Seigneur avec l’humilité requise et l’abandon commandé dans la prière dominicale : “que ta volonté soit faite”. Avec cette paix de l’esprit, il est doux de se laisser façonner par la Maîtresse de maison de notre beau sanctuaire international. Les grâces reçues ne correspondent pas forcément aux grâces attendues. L’inattendu de Dieu peut surgir dans notre âme si nous lui laissons un espace ouvert et confiant. Les larmes ont parfois coulé, la paix s’est installée doucement. Le bain de purification nous a appris le dépouillement et la charité si délicate des “pisciniers” a fait le reste. Le miracle a toujours lieu, le plus souvent invisible aux yeux des hommes.
Nous avons partagé la même fragilité de créature, la même indigence de pécheur, la même confiance en la miséricorde et une même espérance fraternelle. Devant le Seigneur, il n’y a plus ni malade ni bien-portant. Tous pécheurs et tous rachetés, nous goûtons la joie commune de la gratuité de son amour plus puissant que nos pauvres limites terrestres. C’est ce lien de charité qui nous unit à Lui et cimente notre communion fraternelle.

Merci à notre Mère du Ciel pour sa tendresse qui nous guide vers son Fils ! Merci de nous donner d’abord le Royaume de Dieu pour nos âmes… Ce qui ne nous empêche pas d’espérer le surcroît de l’éradication totale de vilaines cellules malignes !

Abbé Philippe-Marie

Vie du site

Quoique marqués par les vacances d’été, les 31 derniers jours ont montré un regain d’activité avec 1450 visites, pour un temps moyen de consultation moyen de 7 minutes et demie. Nous avons connu un pic de visites proche de 200 le 6 septembre, juste après la mise en place de la dernière chaîne de prière.

Ces chaînes sont maintenant au nombre de 13 et regroupent 376 priants. Il faut ajouter les « coups de cœur », alternativement pour les vocations et les familles, auxquelles participent entre 30 et 45 personnes.

Les pages les plus consultées sont celle de la chaîne de prière de Matthieu, la plus récente, avec près de 600 visites, largement devant, pour une fois, les intentions de prière (380 quand même !). Suivent les actions de grâce dont, avec 146 consultations, le 3° rang me ravit personnellement car je suis souvent émerveillé de la limpidité des remerciements qui y sont exprimés, même quand ils ne sont pas consécutifs à des guérisons complètes de l’âme ou du corps, ni à des résolutions totales de problèmes délicats, et ne reflètent que de simples faits de la vie courante. On en compte encore 5 nouvelles.

Au nombre de 40, les nouvelles intentions de prière déposées sont un peu au dessus de notre habituelle moyenne d’une par jour. Je tiens toutefois à faire une mise au point très nette. Même si notre site, contrairement à d’autres, n’est pas spécialisé dans les intentions de prière, nous tenons à conserver cette rubrique qui est une façon souple de manifester notre solidarité humaine et spirituelle avec tous ceux qui souffrent et leur entourage. Il arrive en outre que des intentions de prière se transforment en chaînes de prière. Mais certaines intentions n’ont pas leur place dans nos pages, même si elles reflètent des situations difficiles qu’on aimerait soulager :
  • Je ne parle même pas de celles dont le sujet évoque la trop célèbre série télévisée « Amour, gloire et beauté » qui serait avantageusement remplacée par « Foi, Espérance et Charité ». La prière n’est pas une baguette magique pour poupées Barbie! Je pense plutôt aux contenus ambigus dans un jargon pseudo scientifique du style « ondes négatives » plus ou moins inspiré par le « New Age ». Malgré ma (modeste) culture scientifique, je n’ai toujours pas compris la différence entre une onde positive et une onde négative puisque les ondes se caractérisent par leur caractère alternatif. Pour pousser plus loin, nous sommes très prudents dès que sont évoqués des problèmes d’envoûtement ou de sorts jetés. Certes, je crois aux influences démoniaques, mais si c’est de cela qu’il s’agit, cela relève de l’exorciste et non de la chaîne de prière. Nous ne pouvons pas laisser croire qu’on éteint un incendie avec un verre d’eau. Il arrive aussi qu’on qualifie d’envoûtement ce qui relève de problèmes psychologiques. Dans ces cas aussi la prière est très utile, mais il ne faut pas se cacher derrière pour se dispenser du volet médical de la question. Dieu nous a créés avec une âme et un corps ; ce qui relève du prêtre ne se confond pas avec ce qui relève du médecin et nous n’aurions pas le droit de participer à une telle confusion. Pour toutes ces questions graves, CathoFamiLink ne dispose jamais des éléments matériels permettant de déterminer la nature des faits.
  • Dans un autre domaine, notre fidélité à l’enseignement de l’Eglise nous amène à écarter des demandes en désaccord avec la morale chrétienne ou d’autres points de doctrine. Je pense par exemple à des prières pour la réussite d’une fécondation in vitro ou pour l’obtention d’une grossesse hors mariage. Nous ne méprisons pas la souffrance cachée derrière de telles demandes, mais il est certain que la solution désirée n’est pas la bonne. Là encore, laisser publier ces intentions ouvrirait une ambiguïté car il ne serait pas simple de faire comprendre à chaque fois la différence entre prier pour une personne et prier pour la réalisation de sa demande précise.
  • Un autre sujet nous amène parfois à réagir : les intentions de prière relatives à des menaces reçues. Là encore il faut prier, mais la première chose est de porter plainte auprès des autorités compétentes quand il y a matière à le faire.

Pardonnez cet exposé un peu brutal qui ne concerne directement qu’un petit nombre d’envois mais par contrecoup à peu près tous les lecteurs. Il ne faut pas se tromper sur ce qu’est la prière, cela peut mener à des situations aggravées. La placer dans la lumière du Christ est la meilleure façon d’éviter ces écueils et je livre à votre méditation cette traduction d’un bref passage du Splendor Paternae gloriae de Saint Ambroise :
L’aurore apporte la lumière.
Vienne vers nous en sa splendeur
Le Fils tout entier dans le Père
Entier dans le Verbe sacré.


Dominique


Comments