CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°48 du 25 mai 2013

publié le 27 mai 2013 à 12:26 par Jérôme Moreau
Trinité que j’adore


Bien chers amis de CathoFamiLink,

Le temps de Pâques est un temps béni. La Pentecôte le conclut par le feu d’artifice du Saint-Esprit qui se pose sur les Apôtres et les fidèles de la Primitive Eglise. L’Eglise naît de ce souffle nouveau que Dieu dépose dans l’homme pour que jaillisse une humanité nouvelle en Jésus-Christ. Après le feu d’artifice, la fête semble toucher sa fin et nous reprenons le train-train du temps ordinaire qui enfile les jours et leur monotonie. Pourtant la liturgie nous propose dès le dimanche suivant la fête de la Très Sainte Trinité. Ce n’est pas un hasard car seul l’Esprit-Saint peut nous ouvrir au mystère des mystères. « L’Esprit vous fera pénétrer la vérité tout entière » avait dit Jésus (Jn 16, 3).

Quelle vérité plus haute, plus vaste, plus fondamentale, plus nécessaire que celle de la Sainte Trinité ? Tout en découle. Tout y revient. Elle est notre origine et notre fin. Elle est la réalité ultime vers laquelle nous cheminons pour en vivre et y vivre dans l’éternité des siècles. Il vaut donc la peine de s’y intéresser même si notre intelligence y trouve souvent plus d’obscurité que de lumière. C’est bien le paradoxe puisque Elle n’est que lumière et vérité. « Le peu que j’en sais me transporte » disait saint Benoît-Joseph Labre à un confesseur qui se demandait ce qu’un pauvre vagabond loqueteux et sentant mauvais pouvait bien comprendre à ce mystère. Précisément, il faut sûrement l’indigence du cœur d’un mendiant de l’Amour pour espérer être saisi par la beauté infinie du Dieu trinitaire. On ne comprend bien l’immensité amoureuse de Celui qui est tout que si on prend conscience du néant abyssal de nos prétentions à être quelque chose. C’est notre vide intérieur qui appelle le trop plein de l’Amour à se déverser dans nos âmes ; la pauvreté consentie qui attire la richesse infinie ; la simplicité de l’humilité qui s’unit à la limpidité de l’éternelle Vérité. « Vivons avec Dieu comme avec un ami, rendons notre foi vivante pour communier à Lui à travers tout, c’est ce qui fait les saints. Nous portons notre Ciel en nous puisque Celui qui rassasie les glorifiés dans la lumière de la vision se donne à nous dans la foi et le mystère, c’est le Même ! » (Bienheureuse Elisabeth de la Trinité). Notre vie chrétienne est une invitation constante à entrer dans ce mystère d’où nous venons et vers qui nous allons. La fameuse icône de la Trinité de Roublev présente une perspective inversée qui engage celui qui contemple l’image à participer à cette vie intra-trinitaire. Le Ciel n’est rien d’autre que la vision de Dieu, habiter la demeure trinitaire.

Les mystères les plus grands épousent notre quotidien d’une telle discrétion qu’elle pourrait nous les faire oublier. Il est tellement plus difficile de définir ce qui fait l’objet de notre expérience la plus intérieure, tel l’amour par exemple. Trinité si lointaine et si proche, « plus intime à nous-mêmes que nous-mêmes » (Saint Augustin), Elle est présente depuis notre baptême au plus secret de notre âme pour que nous en vivions dès maintenant et pour l’éternité. « La Trinité, voilà notre demeure, notre “chez nous”, la maison paternelle d’où nous ne devons jamais sortir » (Bse Elisabeth de la Trinité).

Si Elle te semble éloignée parfois, sache que c’est toujours toi qui as pris tes distances ! « Si quelqu’un m’aime, dit Jésus, mon Père l’aimera ; nous viendrons en lui et nous ferons en lui notre demeure » (Jn 14, 23).

Abbé Philippe-Marie

Vie du site

L'activité du site reste soutenue. Pour les 31 derniers jours: 3500 visites d'une durée moyenne de plus de 6 minutes 1/2.

Vingt chaînes sont maintenant gérées, réunissant 1950 priants. Parmi ces chaînes, la "Famille otage" reste en place, le temps de rendre grâce après la libération des membres de cette famille. Nous en retrouvons d'ailleurs des évocations dans parmi les 21 nouvelles actions de grâce, chiffre nettement plus important que dans les mois passés. Une autre chaîne s'intensifie, celle d'Hélène J. avec actuellement un temps fort pour une neuvaine.

La page la plus visitée est celle de la Famille otage (près de 1000 connexions). Les intentions de prière sont en seconde place (685) suivies de la chaîne du P. Antoine (très récemment close), et des actions de grâce qui présentent un temps de consultation moyen de 19 minutes: Certains se sont-ils assoupis au cours de leurs remerciements?

Les coups de cœur "familles" et "vocations" reçoivent de plus nombreux inscrits (75 et 67 respectivement), ce qui vient parallèlement à une forte consultation (250) de la newsletter 19 qui en définit l'esprit et le fonctionnement. Beaucoup, donc, s'y intéressent, même s'ils ne s'engagent pas tous.

Ces chiffres montrent en fait une évolution de la façon dont le site est perçu et utilisé. Certains événement largement diffusés nous ont amené des lecteurs nouveaux, sensibles aux actions de grâce et à des thèmes généraux comme ceux des coups de cœur, touchés par les situations dramatiques qu'ils découvrent.

Nous laissons l'Esprit Saint nous amener toutes les personnes: malades, bien-portants, priants, souffrants, amis, entourage, familles… Et puisque la Pentecôte est toute récente à l'heure où j'écris, je voudrais conclure sur un extrait du psaume 103. Dans notre pays où nous devons nous battre contre une lourde aggravation de la dégradation sociétale voulue et encouragée par le pouvoir en place, dans ce pays où la Face du Christ est de plus en plus directement insultée, dans ce pays où il faut tout refaire, ces quelques lignes sont particulièrement d'actualité:

"Envoie Ton Esprit, Seigneur, et tout sera créé. Tu renouvelleras la face de la terre.

"Que Tes œuvres sont merveilleuses, Seigneur.
La Sagesse était près de Toi quand Tu as fait toutes choses,
Lorsque Tu as rempli la terre.

"Que les pécheurs disparaissent de la terre,
Qu'en elle plus jamais ils ne fassent de mal!
Bénis le Seigneur, ô mon âme, Alleluia!"


Dominique

Comments