CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°60 du 25 mai 2014

publié le 25 mai 2014 à 11:24 par Jérôme Moreau
« Sois ferme en ton alliance, consacre-lui ta vie et vieillis dans ton œuvre » Si 11, 20

Chers amis de CathoFamiLink,

Comme ils sont beaux nos petits mariés du printemps ! Les voici roucoulant et guillerets quand ils se présentent devant l'autel de Dieu pour y déposer la fraîcheur de leurs sentiments et demander au Bon Dieu de leur garder l'ingénuité des premiers instants. C'est le bourgeonnement de leur amour qui a épanoui la corolle embaumée du mariage, en attendant les fruits promis de leur union. Les parents et les grands-parents leur portent un regard attendri, chargé des réminiscences de leurs propres engagements, plus ou moins lointains. Il flotte comme une nostalgie des premiers moments où tout semblait si simple, où rien ne venait charger l'horizon rayonnant de promesses.

Que sont devenues nos premières amours au laminoir de la vie ? Les épreuves se sont chargé de les grever d'un joug pesant au gré des responsabilités et des épreuves. L'insouciance de la jeunesse a fait long feu. Le réel nous a rattrapé comme l'aigle fondant sur sa proie. Le quotidien dévore nos rêves. Il faut bien faire face ! Le risque de la routine menace, traînant dans ses bagages une dépression de rechange, au cas où... Évaporés les bouillants enthousiasmes, disparue la joyeuse inconscience !

Mais, à travers la monotonie de la persévérance, le temps a œuvré. La sagesse a patiné nos amours premières d'une teinte douce et paisible qui a pénétré les pores de la superficialité. Le lent enracinement de nos choix leur a donné une épaisseur d'humanité et une plus solide consistance spirituelle. Dans l'écoulement des jours, la futilité a été emportée pour découvrir les bases authentiques de l'essentiel. Les jeunes mariés de ces temps, les jeunes prêtres – trop peu nombreux - des prochaines ordinations, les consacré(e)s qui offrent au Seigneur l'élan de leur jeunesse, tous nous ramènent à cet Essentiel, à notre Dieu qui demeure quand tout se dissout. « Tout passe, Dieu seul suffit ! » (Sainte Thérèse d'Avila).

Chers amis, nous voici déjà à la 60° newsletter. Cinq années de billets d'humour et d'humeur, d'accompagnement des joies et des peines, d'embrassement de nos vies d'hommes pour y stimuler la Vie qui vient de Dieu. L'élan des premiers pas de cette famille du net a perduré. Nous essayons d'y être fidèles. Mais nous avons mûri pour mieux servir notre communion invisible. Notre aventure se prolongera tant que Dieu voudra dans la continuité et l'ouverture à ce que l'Esprit veut bien nous souffler. Merci pour toutes ces grâces accumulées et connues de Dieu seul ! Merci pour la charité active ! Merci au Seigneur surtout car « sa miséricorde demeure pour l'éternité » !

Que notre tendre Mère du Ciel nous obtienne la persévérance et la joie d'appartenir tout entiers à son divin Fils !

abbé Philippe-Marie


Vie du site

Nous voici à la newsletter 60 : Notre outil de communication fête donc ses 5 ans. Pendant ces années, l'équipe de CathoFamiLink a eu le souci de donner un enseignement ou des commentaires spirituels en harmonie avec l'esprit de notre site sous la plume du P. Philippe-Marie, et de vous tenir au courant de notre activité. Aujourd'hui, 4600 personnes environ reçoivent cette newsletter.

Les 30 jours passés ont montré une sensible augmentation de notre activité : 2700 connexions, dopées, si l'on peut dire, par les 3 dernières chaînes de prière, qui sont maintenant a u nombre de 31, réunissant 766 priants. Toutefois la durée moyenne des visites s'est sensiblement raccourcie: un peu moins de 2 minutes 1/2. La dernière en date des chaînes se fait sous la forme un peu particulière de l'engagement par créneaux de dates, ce qui signifie que nous pouvons répondre de façon assez souple aux souhaits des demandeurs.

Les intentions de prière ont fait un bond en avant : 81 pour les 30 jours.

Les pages les plus consultées ont été celles des 4 chaînes de prière les plus récentes, où vient s'insérer en deuxième position celle des intentions de prière. Suivent les actions grâce, toujours aussi touchantes quand on lit les 4 nouvelles.

Quelques brèves nouvelles du monde : D'Amérique nous avons reçu 31 connexions, ce qui est à peu près habituel, et 28 d'Afrique, ce qui est plus que de coutume.

Pardonnez le ton un peu décousu de ce présent billet, mais à l'heure même où j'achève ce texte une amie proche vient de faire ouvrir une chaîne de prière. C'est très émouvant, et une façon de toucher d'encore plus près la grâce que, si j'ose dire, la prière présente par elle-même, outre la guérison demandée et espérée. Tout cela vient se mêler avec une polyphonie assez connue que je fais travailler actuellement à des choristes : une adaptation très libre du "Alta Trinita" écrit en Italien du XVI° siècle :

Très haut Seigneur, Trinité bienheureuse,
Nous t'adorons, nous te rendons grâces.
Trinité glorieuse, viens en nos cœurs
O vie bienheureuse.
Père incréé, tu contiens toutes choses
Par Jésus Christ, l'image de ta gloire.
Verbe éternel, splendeur du Père,
Source du pardon tu répands toute lumière.
O Saint Esprit, toi le sceau de l'alliance,
Souffle d'amour, révèle ta puissance.
Que sur nos lèvres s'élève la louange
Et que nos cœurs s'éveillent à ta présence.
Comments