CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°9 du 25 février 2010

publié le 25 févr. 2010 à 12:00 par Jérôme Moreau   [ mis à jour : 25 févr. 2010 à 12:18 ]

« Celui qui n’avait pas connu le péché, Il l’a identifié au péché pour nous, afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu » (2Co 5, 21)

Chers pénitents de CathoFamiLink,

Avez-vous eu la curiosité ou l’opportunité de lire le message de carême de notre Saint-Père le Pape ? Je vous le conseille vivement bien entendu. Il nous rappelle comment nous devons devenir ‘justice de Dieu’. Il ne s’agit pas d’ailleurs de devenir les Zorros des temps troublés que nous vivons… Encore que le partage de notre superflu avec ceux qui ont peu, voire rien, peut contribuer à faire avancer petitement la cause de la justice. Est-ce que sur le budget de votre famille, aussi modeste soit-il, vous auriez prévu chaque année une part de dons à des œuvres (si possible recommandables !), aussi modeste soit cette part ? Ayez pitié de votre cœur qui pourrait s’atrophier à ne pas dépenser, qui pourrait s’engourdir et ne plus percevoir les appels du dehors. En soulageant votre porte-monnaie, vous soulagez aussi votre conscience. Conscience light pour carême léger, « Dieu aime qui donne avec joie » (2Co 9, 7).

« Dare cuique suum », « donner à chacun ce qui lui est dû » : voilà la justice. Les biens matériels n’y suffisent pas. La loi veille mais n’est pas capable d’assurer l’essentiel de ce qui peut satisfaire le cœur de l’homme. C’est là qu’advient la bouleversante nouvelle, la fulgurance de l’Amour divin. C’est l’“admirabile commercium”, l’admirable échange magnifié par les Pères de l’Eglise. A notre âme défigurée, blessée, corrompue par le péché, Dieu donne sa grâce en livrant son Fils comme « rançon » (1Tm 2, 4) pour notre salut. Jésus s’est revêtu de nos pauvres haillons d’hommes pécheurs et Il nous a revêtus de la robe nuptiale. Ce que nous ne pouvions pas mériter, Dieu nous l’a donné dans une extrême générosité. C’est sa manière à Lui de nous faire justice, de nous donner ce qui n’était pas dû mais qui est nôtre, rien d’autre que de participer de sa vie et de son bonheur. Il nous a justifiés en Jésus son Fils et nous sommes justes parce que nous possédons déjà tout bien, tout honneur, toute gloire. Alors, n’est-ce pas que nous sommes ‘justice de Dieu’ ?

Si nous en avions bien conscience, voilà qui devrait faire fondre nos dernières résistances à la grâce, qui devrait brûler les scories de nos âmes encrassées, qui devrait laver nos existences polluées par tant de parasites si bien agrippés à nos frêles esquifs de chair et de sang, de vaine suffisance, d’illusoire indépendance, de pitoyable vanité. Si nous découvrions l’Amour de Dieu dans toute son impétuosité, tous les verrous de nos peurs et de nos prisons terrestres sauteraient joyeusement pour nous établir en êtres vraiment libres de cette liberté des enfants de Dieu que jamais personne ne pourra nous ravir. Et si nous décidions simplement, pendant ce carême, de laisser le Seigneur nous aimer… Si nous croisions le regard de Jésus, comme la femme adultère délivrée de ses prédateurs, comme Matthieu derrière son bureau où il donnait le change, comme saint Pierre après le reniement, comme le jeune homme riche… « Posant son regard sur lui, Jésus l’aima. Puis il lui dit : “Il te manque une chose…” » (Mc 10, 21). Jésus, Dieu fait homme, « nous a aimés jusqu’au bout » (Jn 13, 1), jusqu’à la Croix. Il s’est fait le mendiant de notre amour. Ne le décevons pas…

Mais comment Seigneur ? « A chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont les miens, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40). Il y a tant de manières de faire du bien… Même sur votre site préféré…

Saint carême à tous et à chacun.

Abbé Philippe-Marie

Vie du site

L’activité du site s’est montrée très contrastée au cours des 30 derniers jours. Après un début assez calme, les connexions se sont vivement multipliées à partir du 8 février et nous avons compté depuis cette date plus de 240 visites quotidiennes. La cause en est probablement double : les événements qui ont marqué certaines chaînes de prière (montrant l’attention que vous portez à ce qui est le cœur même de notre travail) et l’interview en direct de trois d’entre nous sur Radio Notre Dame le vendredi 12 février. La connexion avec ce média est indiquée sur notre page d’accueil et, en toute modestie, je vous invite vivement à vous y reporter.

En fin de compte, avec 3200 visites nous faisons plus que doubler le chiffre de la période précédente. Bien sûr, ces nombres n’ont en eux-mêmes qu’un intérêt limité car l’important est de répondre aux attentes des visiteurs. C’est pourquoi nous mènerons dans les mois qui viennent une initiative dans ce sens.

Le nombre de connexions à partir de sites référents est monté à 62% au lieu des 50% environ de tous ces derniers mois. Cela met en évidence la véritable richesse que représente, face à la désespérante « culture » ambiante, le merveilleux réseau de tous ces sites qui, chacun selon sa mission et ses moyens, œuvrent tous dans le même sens, sous le regard de Marie, et se complètent efficacement.

Les chaînes de prière sont, à l’heure où j’écris, au nombre de 7 (soutenues par 357 priants). Lors de leur préparation, la question de la confidentialité de certaines informations reste délicate car les priants souhaitent bien naturellement savoir pour qui et pour quoi ils prient, mais tout ne peut pas toujours être dit. Aussi la maturation des chaînes est souvent longue et nécessite en général tout un cheminement des demandeurs. Ne pourrions-nous pas tous prier pour que le Saint Esprit les guide dans cette démarche et permette l’aboutissement de demandes très difficiles à exprimer afin qu’ensuite les fruits puissent être récoltés ?

Bonne nouvelle du côté des intentions de prière : Leur nombre augmente un peu (1,6 en moyenne par jour) mais surtout, à la suite de l’appel du P. Philippe-Marie, les inscriptions des priants viennent de faire apparaître 16 noms nouveaux, dont 12 pour des durées supérieurs à une neuvaine (7 pour la durée du Carême). Remercions particulièrement les 2 Canadiens qui nous soutiennent ainsi ! La page des intentions est la plus consultée après celle des chaînes. Il est bon de voir que cet intérêt se concrétise dans la prière.

La rubrique des actions de grâce est aussi l’une des plus consultée, ce qui montre bien l’espérance des visiteurs. Demandons à Dieu que ces grâces soient toujours plus nombreuses et que les bénéficiaires nous donnent le bonheur de nous les faire partager. C’est aussi comme cela que l’on a le courage d’avancer.

Dominique

Coin prière

Le coin prière prend forme. Des artistes nous ont fournis de très beaux dessins pour illustrer ces quelques pages. Ce coin prière est le vôtre et chacun peut y apporter sa touche. Nous avons lancé quelques trames pour aider ceux qui voudraient des idées de prières en famille. Quelques notes aussi pour impliquer les enfants dans la prière, pas seulement à ce moment privilégié mais tout au long des jours.
Pour rendre ces pages vivantes, nous attendons également vos idées, alors bonne visite, en espérant que ce petit coin prière vous devienne vite familier.

Isabelle



Comments