CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°108 du 25 juin 2018

publié le 9 juil. 2018 à 22:38 par Newsletter CathoFamiLink
Mère de l’Église

Chers amis de CathoFamiLink,

La nouvelle a eu peu de retentissement mais elle est pourtant d'importance : désormais, le lundi de Pentecôte (ou autre jour selon certains pays ou calendriers particuliers), nous célébrons la mémoire obligatoire de Marie, Mère de l’Église. Cette mémoire liturgique existait déjà dans certains pays comme la Pologne ou l'Argentine. Elle se réfère à une tradition fort ancienne puisque saint Augustin et saint Léon le Grand avaient déjà nommé la Mère de Dieu par ce titre. C'est le Bx Pape Paul VI qui, en 1964 avant la dernière session du concile Vatican II, a solennellement proclamé la Vierge Marie, Mère de l’Église.

C'était, bien sûr, une manière de confier l’Église du Christ à Celle qui était déjà la Mère de Dieu. A vrai dire, l'initiative venait de Jésus Lui-même alors que, agonisant sur la Croix, Il avait voulu donner sa propre Mère à saint Jean. Au moment même où Il était en train d'acquérir toute la rédemption du genre humain par son sang versé, au moment où tous les hommes pourraient trouver en Lui toute espérance, Il nous donnait sa Mère pour qu'Elle nous enfante à la grâce. Marie avait déjà bénéficié du salut par la Croix depuis l'instant même de sa conception immaculé. Elle avait été élue de Dieu pour devenir la Mère du Verbe incarné pour notre salut. Le corps saint du 

Seigneur pendu au gibet de la Croix venait de son sein virginal où Dieu n'avait pas dédaigné prendre chair de notre chair. Alors que tout était accompli en son Jésus qu'Elle avait déjà offert en son cœur, Celui-ci voulut encore l'impliquer dans son dessein rédempteur en en faisant la Mère de tous les sauvés, la Mère de l’Église. L'incarnation du Verbe nous était venue par Elle. La Rédemption du Verbe nous serait également transmise par Elle. « Voici ta Mère ! » (Jn 19, 27). 

Prendre conscience de la maternité spirituelle de la Vierge Marie pour nous-mêmes et toute l’Église, c'est vouloir emprunter résolument le chemin que Jésus Lui-même a tracé. Soyons sûrs que nous en tirerons des fruits abondants de grâces. La dévotion à Marie n'est pas une option de notre foi, comme le seraient tant de dévotions, légitimes, à divers saints et saintes. Tout nous vient de Jésus, mais tout nous vient par Marie, par volonté de Dieu.

En ce mois de Marie, il est bon de se rappeler que nous sommes enfants de Marie, que toute l’Église se reçoit du Christ-Tête, d'une même Mère. « Une même mère ne met pas au monde la tête ou le chef sans les membres, ni les membres, sans la tête ; autrement ce serait un monstre de nature ; de même, dans l’ordre de la grâce, le chef et les membres naissent d’une même mère » (Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la vraie Dévotion à la Sainte Vierge, 32). Rendons grâce pour ce don que notre Saint-Père François accorde à toute l’Église, et prions pour que cette initiative porte une force de renouveau et de joie !

Ainsi nous accomplirons le vœu exprimé par le grand saint marial : « Il faut qu'un vrai enfant de l’Église ait Dieu pour Père et Marie pour Mère » (Saint louis-Marie Grignion de Montfort, Secret de Marie, 11) !

Comments