CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°19 du 25 décembre 2010

publié le 25 déc. 2010 à 02:43 par Jérôme Moreau   [ mis à jour : 25 déc. 2010 à 02:56 ]

« Ils trouvèrent Marie, et Joseph, et le nouveau-né couché dans mangeoire » (Lc 2,16)

Bien chers amis de CathoFamiLink,

Ces mots de l’Evangile sont les premiers à décrire la Sainte Famille réunie pour la première fois dans cette pauvre grotte de Bethléem. Elle se présente à nous dans toute la simplicité d’un quotidien silencieux, émaillé des événements qui constituent l’histoire domestique de chacune de nos familles. Chaque famille s’en trouve unique, originale, forte de ses richesses, faible de ses limites de toutes sortes mais établie autour de l’engagement d’un homme et d’une femme qui ont décidé un jour de croiser leur cheminement terrestre pour l’enraciner dans le don mutuel inconditionnel qui puise en Dieu sa dynamique et sa constance.
La fidélité et l’unité des couples de non croyants prend aussi sa source dans la loi naturelle que le Créateur a promulguée dans sa sagesse et qui seule est digne de l’être humain. C’est ainsi d’ailleurs que l’Eglise reconnaît la validité du mariage des non baptisés.

Le dévoiement du dessein divin a beau vouloir s’acharner, il reste vrai que le mariage fait appel à la complémentarité des sexes, au soutien mutuel et pérenne de l’homme et de la femme dans les dons propres à chacun, à la fécondité du don des âmes et des corps qui assure survie et multiplication de notre espèce. On ne violente pas la nature sans qu’un jour elle reprenne ses droits, sans que la vérité ne se propose continûment d’elle-même avec ténacité. L’atmosphère philosophique et mentale de notre société nous fait prendre des vessies pour des lanternes et veut plier la vérité à son confort (im)moral et surtout, osons l’avouer, à son appétit insatiable de jouissance. L’Eglise continuera invariablement son plaidoyer pour le bon sens, soyons en sûrs.

Autre chose, les difficultés, blessures, accidents qui corrompent le mariage, qui brisent les familles et sèment tant de désespoir et de détresse dans les âmes. Dans un même élan, l’Eglise n’y sera jamais insensible pour accompagner, consoler, fortifier, guérir si possible. Notre communauté de CathoFamiLink y voit un appel pour soutenir les familles et porter particulièrement celles qui souffrent d’une manière ou d’une autre. Ainsi, comme nous le faisons déjà pour les vocations sacerdotales, nous voulons lancer une journée par mois de prière pour les familles selon les mêmes modalités. Cette intention pourra prendre en compte des blessures diverses mais elle sera toujours axée sur la famille, son unité et sa consolidation. Comme vous le faites régulièrement pour les vocations, je suis sûr que vous saurez répondre généreusement pour soutenir nos frères et sœurs dans la peine.

Il est bon de confier toutes nos intentions familiales à la Famille par excellence, celle de Bethléem et de Nazareth, modèle et phare de toutes les familles du monde. Contemplons-la en ces jours saints, dans cette discrète communion des cœurs où chacun se sait aimé, se sait important, se sait à sa place sous le regard du Père du Ciel.

JOYEUX et SAINT NOËL à vous tous, fidèles de notre petite communauté de la toile, ainsi qu’à tous vos proches, tout particulièrement les malades et ceux qui sont seuls. Que notre affection rejoigne chacun dans l’invisible de la présence du Seigneur, dans la tendre atmosphère de la Sainte Famille.

Abbé Philippe-Marie

PS. N’oubliez pas de vous inscrire à la journée de prière pour les vocations et/ou à celle pour les familles. Merci !

Vie du site

Ces derniers jours, je relisais Marie Noël dont l’œuvre poétique est d’une rare profondeur. Existe-t-il un plus beau nom de poète pour cette époque de l’année ? Je ne puis m’empêcher de vous citer les derniers vers de son « Noël et morale aux maisons sur la prudence » :

« Maisons, toutes, apprenez
A ne pas être tant pleines.
Gardez pour Dieu nouveau-né
Qu’un pas obscur vous amène,
Gardez un vide, un endroit
En vous, derrière la fête,
Un peu de silence étroit
Pour que dedans Il l’arrête
Au lieu de passer tout droit,

Gardez un petit espace,
O Maisons, pour Dieu qui passe. »

Il est bien difficile, après ces vers merveilleux, d’aligner les chiffres caractéristiques du site, aussi n’en donnerai-je peu afin de laisser toute sa place, dans nos maisons comme à CathoFamiLink, au mystère de la nativité ainsi que, dans le droit fil de ce mystère, à tous ceux qui ont particulièrement besoin d’appui spirituel.

Pour ces 31 derniers jours : 2000 visites, avec une pointe à 176 le jour de l’Immaculée Conception. Quelques anges sont-ils venus sur internet ?

Les visites de chaînes ont cumulé 1360 connexions, les trois premières dépassant 350 chacune. Le « coup de cœur » du 1° vendredi du mois sur les vocations nous a valu 243 visites. Aujourd’hui, sur les 13 chaînes de prière pour des intentions particulières, 11 cumulent 463 priants (les chaînes « Louis-Guillaume » et « Anne-France » sont plus difficiles à comptabiliser du fait de leur mode de fonctionnement, mais elles sont toujours actives).

Une nouveauté à venir : pour répondre à des suggestions, le 3° vendredi du mois sera consacré à un « coup de cœur » sur la famille. Différents accents pourront être donnés à l’intérieur de ce thème général. Des indications seront envoyées bientôt.

Les dépôts d’intentions de prières conservent leur rythme d’une par jour environ et ont reçu 560 visites.

4 nouvelles actions de grâce nous ont été envoyées, et vous savez avec quelle joie elles sont accueillies.

Je voudrais vous souhaiter joyeux et saint Noël en revenant à notre poétesse, dans sa Berceuse de la Mère-Dieu :

« Mon Dieu qui dormez faible entre mes bras,
Mon enfant tout chaud sur mon cœur qui bat,
J’adore en mes mains et berce étonnée,
La merveille, ô Dieu, que m’avez donnée. »