CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°58 du 25 mars 2014

publié le 25 mars 2014 à 14:04 par Jérôme Moreau   [ mis à jour : 26 mars 2014 à 23:37 ]
« Guérison »

Chers Amis de CathoFamiLink,

le carême est désormais bien entamé. Nous avons décidé de tenir quelques engagements pour montrer notre désir de nous convertir et de suivre le Christ de plus près. Mais la plus belle œuvre du carême, celle qui contribuera le plus à notre conversion, c'est de soumettre toute notre vie au tribunal de la miséricorde. Appelez-le comme vous voudrez : confession, réconciliation, pénitence, le sacrement de la guérison intérieure vous attend. « Le pardon se demande, il se demande à quelqu’un d’autre et dans la Confession, nous demandons à Jésus son pardon. Le pardon n’est pas le fruit de nos efforts, mais c’est un cadeau, un don de l’Esprit-Saint, qui nous comble dans le bain régénérant de miséricorde et de grâce qui coule sans cesse du cœur grand-ouvert du Christ crucifié et ressuscité. » (Pape François, Audience du 19 février 2014). C'est pourquoi nous ne devons pas rendre vaine la Croix du Seigneur. Jésus est mort pour nous délivrer du péché et nous négligerions le cadeau de son Amour ineffable ? « Chers amis, célébrer le sacrement de la réconciliation signifie être enveloppé dans une étreinte chaleureuse : c’est l’étreinte de l’infinie miséricorde du Père. » (Pape François, idem).

Certains diront qu'ils préfèrent se confesser directement à Dieu. Il est vrai que Dieu n'est pas lié par ses sacrements et qu'Il peut donner sa grâce comme Il l'entend. Justement, les sacrements sont la voie ordinaire qu'Il a choisie, voie qui nous assure que sa grâce est bien donnée. Quand je me confesse au prêtre, je suis certain que le pardon m'a délivré. « A qui vous remettrez les péchés, ils seront remis » (Jn 20, 23). Cette certitude n'a pas de prix !

Je vous laisse donc avec cette exhortation du Saint-Père : « Je voudrais vous demander - mais ne le dites pas à voix haute, que chacun réponde dans son cœur – quand est ce que tu t’es confessé, quand est-ce que tu t’es confessée pour la dernière fois ? Que chacun réfléchisse… Il y a deux jours, deux semaines, deux ans, vingt ans, quarante ans ? Que chacun fasse le compte, mais que chacun se dise : quand est-ce que je me suis confessé pour la dernière fois ? Et s’il y a longtemps, ne perd pas une journée de plus, vas-y, et le prêtre sera bon. C’est Jésus qui est là, et Jésus est meilleur que les prêtres, Jésus te reçoit, te reçoit avec beaucoup d’amour. Sois courageux et va te confesser ! » (Pape François, idem).

Une dernière chose : en plus, en vous confessant, vous rendez vos prêtres heureux. Oui, vraiment ! Heureux d'être les témoins privilégiés et les serviteurs du plus beau des cadeaux : la miséricorde du Père éternel. Alors, bon carême... confessant !
abbé Philippe-Marie

Vie du site

Par convention (il en faut bien une) j'arrête les statistiques au 18 du mois. Les 28 derniers jours (février oblige…) n'ont pas surchargé nos connexions, avec seulement 1200 visites pour une durée moyenne de 2 minutes et demie. Cependant le nombre de nos chaînes de prières monte maintenant à 29 pour 660 priants.

Ceci m'amène à répondre à une question posée par l'un de nos visiteurs: Pourquoi demandons-nous le nom des inscrits aux chaînes? Certes, les priants pourraient être anonymes et (pourquoi pas?) les noms des chaînes pourraient n'être que des pseudo. Le Saint Esprit y retrouverait quand même ses petits! Mais nous cherchons à constituer avec CathoFamiLink une véritable communauté de priants dans un esprit familial. Donner son nom, c'est s'impliquer, c'est offrir la possibilité de nous joindre à la personne pour laquelle nous prions, c'est créer un lien (d'où notre nom de site) même si ce lien, dans la pratique, ne s'exprime pas forcément par une prise de contact direct.

La page la plus consultée reste celle des intentions de prière, suivie des coups de cœur. Très vite après viennent la newsletter 19 (celle qui décrivait le mécanisme des coups de cœur) et la newsletter 57 qui nous a valu de nombreuses marques d'approbation. Merci encore au P. Philippe-Marie de nous avoir offert ce texte d'une intensité exceptionnelle!

Pour en finir avec la liste des activités du site: Nous avons reçu 2 intentions de prière par jour, 5 nouvelles actions de grâce, et le coup de cœur pour les familles a connu 52 inscriptions.

Pour en finir complètement avec ce petit compte rendu d'activités, je vous livre, peut-être, une sorte d'antidote conçu lors d'une récente retraite:

"Le monde fait encor trop de bruit dans ta tête"
Avez-vous dit, Seigneur, à mon esprit si bête!
Lors, je vais éviter ces mots, ces verbes lourds
Qui ne Vous disent rien mais qui nous rendent sourds.

Tout juste assez de mots pour dire le silence,
Mais pas plus… et le verbe atteint son excellence.
Tout juste assez de mots pour écouter parler
Mille échos de douceur au firmament perlé.
Tout juste assez de mots pour ouvrir en mon âme
Le chemin véritable où Jésus me réclame.

Et cela suffira
Autant qu'il le faudra.
Dominique
 
Comments