CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°93 du 25 février 2017

publié le 26 févr. 2017 à 08:28 par Jérôme Moreau
Carêment

Chers amis,

Enfin une bonne nouvelle dans ce monde agité : c'est bientôt le carême ! C'est l'heureuse perspective d'une randonnée qui promet une jolie ascension. Certes, il y a toujours un peu d'appréhension en raison des dangers du chemin et de la fatigue annoncée. Mais des horizons de liberté s'ouvrent sous mes pas.

J'ai préparé mon sac à dos. Je l'ai délesté de tant de bonnes choses qui alourdissent la marche et l'estomac. Adieu chocolat, viandes savoureuses et alcools euphorisants, mets raffinés et repas pantagruéliques ! J'ai éliminé également la télévision, l'ordinateur, le téléphone portable et tous ces joujoux technologiques qui me gardent en connexion avec un monde plus ou moins vrai et plus ou moins virtuel. Ils finissent par me polluer la tête des spectacles tantôt pitoyables de la politique, des sites branchés, de la consommation facile et aguichante de toutes sortes de choses factices fort sympathiques mais tellement superficielles. Ils me gardent pourtant en lien avec mes amis, ou supposés tels... de toute façon, pas de prise électrique sur ma montagne et, avec un peu de chance, je verrai des faces de book-quetin.

En revanche, je n'ai pas oublié une Bible de poche et un chapelet, ces objets du passé qui nous ancrent obstinément dans le présent, l'éternel présent de Dieu.

Je pars donc léger et compte bien me débarrasser en chemin des fardeaux qui pèsent sur ma vie. Si vous empruntez le même sentier et voyez mes péchés gisant dans le fossé, ayez la bonté de ne pas me les rapporter. L'ascension sera longue, je le sais, et il me faudra des pauses. Il est préférable d'ailleurs de partir de nuit, à la dérobée, comme à tâtons. Quand les ténèbres enveloppent les pentes mystérieuses, pas de direction assurée sinon celle qui va vers le haut, vers les sommets désirés où pointera bientôt le Soleil levant, illuminant de la douceur de ses rayons le paysage grandiose de la création, contemplée depuis le promontoire de la cime espérée.

J'ai hâte d'accéder au faîte de Sion, la sainte montagne, la sainte Jérusalem, car en elle, chacun est né (Ps 86). Ce carême me donnera d'approcher un peu plus de cette crête heureuse où le Seigneur m'enlèvera un jour pour me prendre auprès de Lui. Comme il est douloureux de s'arracher à cette vallée aux routes larges qui charrient les plaisirs du monde et les illusions qui y sont attachées. De cette vallée de larmes partent des sentiers étroits et abrupts, chargés de promesses qui ne déçoivent pas. Mon sac à dos est prêt. C'est décidé, je préfère l'aventure des ascensions spirituelles à la monotonie des assurances mondaines. Ne le dites pas à tout le monde. Je veux partir de bon matin, discrètement, pour peut-être ne jamais plus revenir. Qu'il est bon d'être libre comme le vent de l'Esprit ! Carêment !

Abbé Philippe-Marie



Inscrivez-vous à la Newsletter

L'équipe CathoFamiLink

Comments