CathoFamiLink‎ > ‎Newsletters‎ > ‎

Newsletter n°97 du 25 juin 2017

publié le 17 juil. 2017 à 22:32 par Jérôme Moreau
Jésus doux et humble de cœur

Chers amis de CathoFamiLink,

Chacun de nous a plus ou moins entendu parler du jansénisme. Cette doctrine divisa les chrétiens au XVII° siècle à la suite de la publication en 1640 d'un ouvrage, l'Augustinus, par l'évêque d'Ypres, Cornelius Jansen. Il ne s'agit pas ici de développer ce que fut le jansénisme. Blaise Pascal y mit sa touche avec ses Provinciales. Toujours est-il qu'il fut une fracture dans le peuple chrétien, certains (les jansénistes) radicalisant les positions de saint Augustin sur la grâce, en insistant sur l'initiative divine et en dépréciant la nature humaine, d'autres (les opposants) mettant l'accent sur la liberté dans une vision plus positive de cette nature humaine. La doctrine est en réalité assez complexe sur le sujet mais on retiendra les conséquences pratiques du jansénisme, mélange de rigueur morale et d'angoisse quant au salut.

Dans ce contexte polémique et passionné, les apparitions du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie entre 1673 et 1675, sont d'autant plus marquantes. La tendresse de Dieu se manifeste. Sa douceur se dévoile. Son amour passionné pour les hommes se déverse dans les âmes pour qu'elles ne soient pas emportées par le désespoir d'un salut qui paraît tellement improbable aux yeux des jansénistes. « Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes, […] jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance, je ne reçois de la plupart qu'ingratitude ».

En dévoilant son Cœur transpercé à la sainte de Paray-le-Monial, Jésus met à notre portée la surabondance infinie de l'Amour divin. Dieu nous paraît parfois si lointain et intouchable, si mystérieux, que nous ne pouvons vraiment mesurer son Amour qui est pur Don de Lui-même. Cet Amour se fait proche et visible dans le Sacré-Cœur. A travers cette manifestation humaine, en Jésus, de l'Amour divin, nous sommes touchés dans notre sensibilité avant d'être rejoints au plus profond de notre âme. « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur », dit le Seigneur (Mt 11, 29). Nous atteignons la divinité de Jésus par son humanité. Nous pouvons vraiment entrer dans le mystère de l'Amour de Dieu pour nous en contemplant le Cœur de son Fils ouvert sur la Croix, déversant sur le monde les flots de la miséricorde.

Les hommes d'aujourd'hui rejettent un Dieu vengeur et lointain mais ils sont incapables d'accueillir le Dieu fait chair, victime de son Amour pour les hommes. Le jansénisme fait encore des ravages, y compris dans l'imaginaire religieux de ceux qui ne veulent pas de Dieu et s'en font une image erronée. Et ce n'est pas l'islam qui pourra les aider à former une image plus juste du Dieu chrétien révélé dans l’Évangile. Il y a donc un enjeu spirituel et évangélisateur à témoigner du vrai Dieu. Le Sacré-Cœur est l'image vivante de l'Amour divin, si proche, si proche qu'Il peut faire fondre toutes nos résistances et donner l'espérance à tous « les insensés (qui) disent dans leur cœur : ''Pas de Dieu !'' » (Ps 13, 1).

Cœur Sacré de Jésus, que votre règne arrive !

Abbé Philippe-Marie



Inscrivez-vous à la Newsletter

L'équipe CathoFamiLink

Comments